L’astrologie « traditionnelle » a-t-elle encore un avenir ?

Hits: 133

par Brigitte Axelrad – SPS n° 298, octobre 2011

Selon un article paru sur les sites Frenchweb.fr [1], le 14 avril 2011, la start-up israélo-américaine AstroloMe propose des prévisions personnalisées et innovantes sur son site d’horoscopes. Le concept se veut plus précis, plus ludique et plus novateur : « AstroloMe propose une prévision astrologique personnalisée basée sur le lieu, le jour et l’heure de la naissance ainsi que l’endroit où se trouve l’utilisateur. » Il permet de partager ses informations avec ses amis. Les prévisions quotidiennes sont envoyées par email et peuvent évoluer au cours de la journée. Elles prennent en compte tous les aspects de la vie de l’utilisateur : situation personnelle, sociale, amoureuse, professionnelle. Elles détaillent tous les évènements et les défis de la journée. La version de base est gratuite. Elle est disponible en application iPhone et bientôt sur Android et Windows. Une version payante permet de prévoir l’avenir jusqu’à six mois et même d’accéder à l’avis personnalisé d’un astrologue !

Le plus étonnant est que cette startup a levé 300 000 $ auprès d’un investisseur – et pas n’importe lequel – Kima Ventures !

JPEG - 34.7 ko
Jan Matejko (1838-1893), l’Astronome Copernic en conversation avec Dieu

Kima Ventures est un fond d’investissement qui a été créé par deux entrepreneurs français, Xavier Niel, créateur de Free, et Jérémie Berrebi, fondateur de Zlio et Net2One.

L’objectif de Kima Ventures est d’investir dans cent sociétés du secteur de l’Internet en deux ans et de les faire bénéficier du réseau relationnel et de l’expérience internationale des deux industriels fondateurs.

Si ces industriels ont fait un investissement aussi important, c’est qu’ils parient sur le succès de ce produit et le cautionnent. Ils espèrent ainsi surfer sur le besoin de se rassurer et, d’une certaine manière, sur la crédulité des utilisateurs. Ils se sont bien certainement assurés aussi de l’existence d’un marché.

Le côté technologique du produit risque de gommer le caractère pseudo-scientifique de l’astrologie, en faisant croire que « technologique » égale « scientifique ».

En séduisant de nouveaux utilisateurs plus « branchés », plus jeunes, ceux qu’on appelle les « geek » etc., AstroloMe va élargir le cercle des adeptes de l’astrologie, tout en introduisant une concurrence nouvelle avec l’astrologie traditionnelle.

Les astrologues l’ont-ils déjà vu dans leur « boule de cristal » ?

[1] http://frenchweb.fr/lancement-astro…