La ligne téléphonique avec les civilisations extraterrestres a été suspendue

Hits: 146

par Brigitte Axelrad – SPS n° 297, juillet 2011

Déception pour tous ceux qui espéraient communiquer un jour ou l’autre avec les extraterrestres : la compression des budgets fédéraux de la National Science Foundation (NSF) et la réduction du budget de l’État de Californie ont obligé l’Université de Berkeley à arrêter provisoirement l’Observatoire Radio Hat Creek, compromettant ainsi le fonctionnement du réseau des télescopes d’Allen1.

Les objectifs les plus importants de ce réseau sont de classifier les 250.000 sources radio extragalactiques, de mesurer le champ magnétique de la Voie lactée et d’autres groupes de galaxies et d’enquêter sur les millions d’étoiles pour rechercher des signaux venant de civilisations extraterrestres.

Le SETI Institute (Search for Extraterrestrial Intelligence) est un organisme à but non lucratif, dont la mission est « d’explorer, comprendre et expliquer l’origine de la vie dans l’univers ». Il utilise à cet effet des radiotélescopes pour rechercher les signaux d’une intelligence extraterrestre.

Dans un courrier électronique du 22 avril 2011, le PDG du SETI, Tom Pierson, s’alarme de cet arrêt du HCRO (Hat Creek Radio Observatory).

La crise financière aura donc momentanément coupé la communication espérée avec les civilisations extraterrestres ! Ceux qui ne s’en consoleront pas n’auront plus qu’à casser leur tirelire pour l’Institut SETI.

1 Le Allen Telescope Array (ATA) est un réseau de radiotélescopes qui scrutent l’univers. Il a été un développement conjoint de l’Institut SETI et du Radio Astronomy Laboratory (RAL) à l’Université de Californie, Berkeley. Celui-ci fonctionne entièrement sur des donations notamment de la NSF et de donateurs privés.