La grande famille des microbes et des virus maintenant disponible sur Internet

Hits: 223

par Brigitte Axelrad – SPS n° 289, janvier 2010 publié par l’AFIS

 « Il n’est jamais trop tôt pour commencer à aimer la science ». Telle est la légende sous la photo d’une petite fille souriante, entourée de peluches de toutes les couleurs dans son berceau. Il ne s’agit pas d’une énième réplication du fameux Teddy Bear, le mythique ours en peluche. Ces peluches empruntent leurs formes inhabituelles aux multiples microbes et virus observables uniquement sous microscope.
JPEG - 9.6 ko
Staphylocoque doré

Le New York Times du 27 août 2009, le site « Le Post », pour ne citer qu’eux, annoncent la création par GIANTmicrobes, et sa vente par l’American Center For Disease Control and Prevention Museum à Atlanta, d’un jouet présenté comme un« merveilleux outil d’apprentissage du monde des microbes et des virus ».

JPEG - 7.9 ko
Escherichia coli

Ces petites peluches de toutes les couleurs, aux formes bizarres, sont vendues en ligne sur le siteGiantmicrobes.com, qui explique ainsi son produit : « Nous fabriquons des peluches qui représentent des minuscules microbes agrandis un million de fois. Dès à présent disponibles : le Rhume, la Grippe, le Mal de gorge, le Mal de ventre, la Toux, le Mal aux oreilles, la Mauvaise haleine, le Pied d’athlète, l’Ulcère, la Levure, Escherichia coli la Peste noire, l’Ebola, la Maladie mangeuse de chair, la Maladie du sommeil, l’Acarien, la Punaise des lits et la Petite vrillette, et dans notre gamme « Professionnel » : le VIH et l’Hépatite C. Chacune de ces peluches, dont la hauteur varie de 13 à 18 cm, est accompagnée d’une image du véritable microbe et reprend toute une série d’informations le concernant. Les parents et les pédagogues découvriront des outils d’apprentissage très utiles et, pour ceux qui ont le sens de l’humour, ces peluches sont un cadeau amusant à offrir ! »

On se doute bien que GIANTmicrobes surfe sur la vague d’inquiétude actuelle provoquée par la grippe A et son virus H1N1. La petite peluche qui le représente est bien sûr rose, en forme de « little piggy » (petit cochon), la grippe A ayant en anglais conservé le nom original de « Swine Flu  », grippe du cochon, accompagné de la légende « Influenza A virus H1N1  ». Une boite de Pétri l’accompagne pour faire plus vrai.

JPEG - 7.4 ko
Le virus A H1N1

La motivation première de GIANTmicrobes est-elle vraiment pédagogique ou ne sert-elle que l’intérêt commercial ? La promesse publicitaire : « Vous n’aurez plus besoin d’un microscope pour trouver la cause de vos misères » ne laisse aucun doute sur le caractère bien peu scientifique d’une telle initiative. Mais ces peluches aideront peut-être l’enfant à apprivoiser les microbes et les virus comme l’ours traditionnel, qui n’a dans la nature rien d’un animal paisible…